Voir les photos (9)

Les vieux gréements du port de La Flotte, par Flottille en Pertuis

Site et monument historiques à La Flotte
  • Ces voiliers traditionnels des pertuis charentais présents dans le port de La Flotte appartiennent à des propriétaires privés, membres de l’Association Flottille en Pertuis.

  • L’association s’est donnée ce nom en toute logique suivant deux axes qui lui tiennent particulièrement à coeur :
    Flottille, car sa première action a été d’organiser des rassemblements et son objectif était de reconstituer une flottille de bateaux traditionnels.
    L’esprit d’une flottille de bateaux est un esprit de convivialité extraordinaire dans laquelle tous les participants sont heureux avant tout de se retrouver et d’échanger, qui des recettes de restauration du bois, qui des tours de...
    L’association s’est donnée ce nom en toute logique suivant deux axes qui lui tiennent particulièrement à coeur :
    Flottille, car sa première action a été d’organiser des rassemblements et son objectif était de reconstituer une flottille de bateaux traditionnels.
    L’esprit d’une flottille de bateaux est un esprit de convivialité extraordinaire dans laquelle tous les participants sont heureux avant tout de se retrouver et d’échanger, qui des recettes de restauration du bois, qui des tours de main, qui des photos…
    en Pertuis, car pour notre association, l’entité géographique locale connue par tous est bien celle des Pertuis. Ces pertuis Breton, d’Antioche ou de Maumusson, protégés par les îles de Ré, Aix et Oléron, forment un tout qu’il faut promouvoir de façon globale. Cette entité géographique a favorisé les échanges commerciaux et a permis l’interaction entre terre et mer grâce aux cours d’eau Sèvre, Charente et Seudre donnant accès à des villes prestigieuses telles que La Rochelle ou Rochefort.
    Si la plupart des voiliers traditionnels ont l’air de se ressembler au regard de la plupart des terriens, les pertuis charentais ont donné naissance à des types de bateaux de travail parfaitement adaptés à la navigation dans cet espace maritime abrité par les îles de Ré, Aix et Oléron.
    Un type de bateau s'est développé en fonction du travail à effectuer (pêche, ostréiculture, mytiliculture, conchyliculture), sous l'influence des Pertuis (Breton, Antioche et Maumusson) et plus généralement du courreau, cet espace maritime situé entre les îles et le continent, très dépendant du rythme des marées.
    Des bateaux voilés pour profiter des vents thermiques, bas sur l'eau parce que la mer lève peu dans les Pertuis, robustes pour travailler à l’échouage et remonter rivières, canaux et étiers loin dans les terres et profiter le plus longtemps possible de la marée. Ils sont larges pour pouvoir porter de lourdes charges avec le moins d’enfoncement possible, ce qui augmenterait leur tirant d’eau tout en conservant des qualités marines d'évolution à la voile pour pouvoir se rendre sur les lieux de travail ou de pêche autant lèges que chargés.
    Les coques sont à fond plat, à bouchain, en forme car chaque constructeur a ses façons, chaque propriétaire a ses habitudes et chaque lieu ses pratiques, selon que l’on habite au bord de l’océan, dans les pertuis, à l’embouchure voire dans un port de rivière...
    Mais, comme les techniques évoluent et que les pratiques des nouvelles générations changent avec la nécessaire rapidité des interventions sur les lieux de travail, nous avons assisté à un véritable désarmement des bateaux bois qui s'est effectué dans les pertuis au profit d’unités plus légères et plus rapides devenues pratiquement autonomes à l’image des bateaux de travail mytilicole de la baie de l’Aiguillon ou des chalands ostréicoles du bassin de Marennes Oléron pour ne citer que quelques lieux d’exploitation. Au bois d’origine, et pour gagner du tirant d’eau, a succédé le polyester puis l’aluminium et l’acier qui permettent
    presque de s’affranchir de la marée et de travailler à des horaires de bureau !
    Voici pourquoi constituer une flottille de ces bateaux anciens à La Flotte est apparu évident pour perpétuer savoir faire et gestes, et faire découvrir à tous l’évolution des pratiques et des matériels de ce monde maritime à la fois si important et si modeste de notre région.
    Ainsi, Flottille en Pertuis est un regroupement de propriétaires de bateaux traditionnels des pertuis charentais, soucieux de leur conservation et de leur valorisation, par l’organisation de régates autour de l’Île de Ré et plus loin.
    Ces voiliers sont visibles toute l’année au port de La Flotte. Des visites guidées sont organisées par les membres lors de la Fête du Port, des Rendez-vous de l’île de Ré (31 juillet 2022) ou encore pendant les Journées Européennes du Patrimoine en septembre.
    Il est possible d’adhérer à l’association en contactant le Musée du Platin, l’autre volet patrimonial de cette entité flottaise.
  • Langues parlées
    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit
  • Accès libre, à voir toute l'année dans le port de La Flotte !