-A +A

André Diedrich

Passionné de patrimoine

« L’Ile de Ré dévoile ses richesses insoupçonnées, à qui sait être à son écoute »

Né à Saint-Martin-de-Ré où il est revenu habiter une fois sonnée l’heure de la retraite, André Diedrich est depuis l’âge de 17 ans un passionné de cartes postales et photos anciennes, dont il a une collection impressionnante, composé de 12 000 documents.

Quelle est votre histoire par rapport à l’Ile de Ré ?

Je suis né à Saint-Martin-de-Ré, où mes parents étaient ostréiculteurs au Vert Clos, et j’y suis resté jusqu’à 11 ans avant de rejoindre la région parisienne pour des raisons familiales. Je revenais sur l’Ile de Ré pour les vacances et pour mon hobby.

Avez-vous une saison préférée sur l’Ile de Ré ?

Je suis amoureux de l’Ile de Ré, dont j’aime toutes les saisons. J’adore le printemps - ses odeurs, ses fleurs, ses champs et ses pistes cyclables – ainsi que l’automne, périodes sur lesquelles nous bénéficions d’un climat doux et qui offrent des couleurs extraordinaires.

Un lieu/site magique sur Ré que l’on ne retrouve nulle part ailleurs ?

J’aime beaucoup Saint-Martin-de-Ré que je connais par cœur et que j’arpente en toutes saisons, j’apprécie les balades dans les marais salants, sur les plages, dans les villages,

je suis très attentif car il y a toujours des découvertes à faire pour qui prend le temps de regarder autour de lui. Dans les centre-bourgs ou lors de mes promenades en pleine nature, j’aime redécouvrir l’île à chaque instant.

Comment caractériseriez-vous l’Ile de Ré en quelques mots ?

L’Ile de Ré mérite d’être découverte, elle a beaucoup à offrir, recèle des richesses insoupçonnées, au-delà des choses futiles. Il faut, pour en profiter, se mettre entièrement à son écoute.