-A +A

Le Pineau et le Cognac de l’Ile de Ré

Tout savoir sur la fabrication et l'art de bien déguster le pineau et le cognac de l’Ile de Ré 

Le Pineau de l'Ile de Ré

Apéritif traditionnel de l’île de Ré, le pineau est fabriqué exclusivement en Charente maritime et en Charente

La légende du pineau de Charentes

C'est en 1589 qu'est apparu pour la première fois le pineau.

Selon la légende, un vigneron maladroit aurait malencontreusement versé du moût de raisin dans un fût d'eau de vie de cognac. Le fût alors gâché serait resté abandonné dans un coin de son chai et les années passèrent. Lorsque le vigneron dût vider ce fût pour y stocker sa nouvelle récolte, il découvrit la transformation de ce breuvage qui s'était accomplie.

Le pineau était né ! Un liquide limpide et coloré, fuité et sucré.

Depuis quatre siècles, le même savoir-faire participe à l’élaboration de ce merveilleux nectar qu’est le Pineau, aujourd'hui un grand vin d'apéritif et de dessert.

Tonneau coopérative des vignerons par Lesley Williamson

La fabrication du Pineau

Fruit du travail des vignerons rétais et du terroir insulaire exceptionnel, l’île de Ré produit 330 000 bouteilles par an, répartis entre le pineau blanc (cépage ugni blanc) et le pineau rouge/rosé (cépages cabernet franc et merlot), vieillis pendant 18 mois. 

C’est à la cave coopérative des vignerons au Bois-Plage que le pineau vient à maturité dans de grandes barriques et fûts de chêne, où il acquiert sa complexité aromatique. Ce vin de liqueur fait l’objet d’une appellation contrôlée (AOC), imposant des règles strictes de fabrication. Élaboré avec du moût auquel on ajoute de l’eau-de-vie de cognac, il bénéficie du goût si particulier des cognacs marins de l’île, qui lui confère son identité.

Le Pineau rosé ou blanc est obtenu par mutage en une seule fois de mout de raisin frais et de Cognac. Vous pourrez l'apprécier très frais (7 ou 8°C) sans ajouter de glace lors des apéritifs de l'été. Le Pineau rosé a obtenu une médaille d'argent au Concours Général Agricole à Paris. Le pineau blanc est vieilli sous-bois pendant trois à quatre ans, le rosé de dix-huit mois à deux ans. 

Le pineau de l'Ile de Ré par Lesley Williamson

La consommation de Pineau

Restée longtemps familiale, la consommation de pineau est aujourd’hui synonyme de convivialité et de vacances. Blanc ou rosé, il est présent à l’apéritif, dans l’élaboration des cocktails et accompagnera avec bonheur les recettes de votre été.

De l’apéritif au dessert, le Pineau des Charentes se déguste frais, entre 8 et 10 degrés, dans un verre tulipe pour mettre en exergue sa robe et son bouquet et exprimera toutes les richesses que lui donne un terroir d’exception. Un Pineau jeune se dégustera en apéritif, alors qu’un Très vieux Pineau accompagnera harmonieusement une fin de repas ou un foie gras.

La richesse exceptionnelle des Pineaux blancs leur permet de s’associer délicieusement la maturité venue à du foie gras, du fromage de chèvre, ou en dessert à des salades de fruits et du gâteau au chocolat. Un Vieux Pineau blanc est le compagnon idéal d’un foie gras, d’un fromage de chèvre ou d’un fromage persillé. Un Vieux ou Très vieux Pineau rosé se plait volontiers avec un dessert au chocolat et un foie gras. Les Pineaux, rouges et rosés accompagneront le melon et les fromages à pâte dure. En cocktail, le pineau se marie bien avec des jus de fruits, un soda tonic et quelques feuilles de menthe.

Le Cognac de l’Ile de Ré

Découvrez la double distillation dont est issue l'eau-de-vie de Cognac et percez les mystères du vieillissement de ce produit d'exception offert par le sol charentais et rétais.

Un peu d’histoire sur le Cognac

Le Cognac est une eau-de-vie obtenue à partir de la distillation de vin blanc. Ce vin blanc provient de vignes cultivées dans une région délimitée par les deux Charentes.

La Charente, terre de vignoble depuis le IIIème siècle, a toujours entretenu des relations commerciales avec les pays du Nord. Ceux-ci venaient chercher le sel, un produit indispensable à la conservation des aliments. Une fois les échanges commerciaux effectués, les marins de la mer du Nord (Anglais et Hollandais) avaient pour habitude de charger leur cale de vin blanc produit par les vignobles des Charentes afin de passer le temps lors de leur retour.

Toutefois, ce vin blanc des Charentes, acide et peu riche en alcool, avait tendance à tourner assez rapidement, ce qui fâchait les marins. ! Les aléas du commerce entraînant souvent des retards, ils trouvèrent donc astucieux de le faire distiller et y ajouter de l’eau, et s’aperçurent que cette eau de vie se bonifiait dans les fûts de chêne avec le temps : le cognac était né.  La première distillation remonte environ au XVIIème siècle. Les premiers alambics installés en Charentes par les Anglais seront progressivement modifiés et les Français en maîtriseront et en amélioreront la technique.

Le Cognac AOC 

La zone de production du cognac se divise en six crus et s'étend de manière concentrique autour de la ville de Cognac. Seules les eaux-de-vie élaborées dans cette zone peuvent prendre l'appellation d'origine contrôlée Cognac. La délimitation des six zones est fonction du sol, du climat, de l'ensoleillement qui confèrent un goût spécifique à chaque Cognac. Les terres légères et calcaires de l’île de Ré, gorgées de soleil et balayées par le vent du large sont classée dans l'aire de production du Cognac, en catégorie Bois Ordinaires.

Avec ses notes fraîches et marins, le Cognac de l’île de Ré exprime parfaitement les qualités et le style authentique des Cognacs. Les raisins contiennent naturellement beaucoup plus d’iode que ceux vendangés sur le continent. De plus le climat très doux de l’île contribue à forger un caractère bien spécifique aux eaux-de- vies qui y sont produites.

Les caractéristiques du Cognac de l’Ile de Ré sont liées au caractère marin, il est tempéré de notes fruitées et d’une incroyable rondeur.

La Cave Coopérative des vignerons produit trois cognacs. Tous sont marqués du sceau du terroir et développent des arômes de plus en plus intenses au cours des années passées à l’abri des chais. L’élevage sous-bois de chêne est de deux ans minimum pour le VS, de quatre ans pour le VSOP et de dix ans pour le XO.