-A +A

La Pomme de Terre Primeur AOP de l’Ile de Ré

La pomme de terre primeur AOP des producteurs l'Ile de Ré est une spécialité locale recherchée des gastronomes.  

Elle est appelée « primeur » car elle est récoltée avant complète maturité et la peau fine qui se détache par simple grattage la rend inapte à la longue conservation. Il s’agit donc d’un produit frais. Au prémices du printemps, l’Alcmaria et la Charlotte à chair jaune dévoilent leurs saveurs et sont récoltées jusqu’au 31 juillet. 

Le territoire insulaire de l’Ile de Ré

Les pommes de terres AOP sont mise en germination, produites, triées, calibrées et conditionnée sur le territoire de l’ile de Ré selon une cartographie bien précise.

La primeur grandit sur un terroir propice : un berceau de sols calcaires, secs et sablonneux de l’ile, lascivement balayés par la brise marine.

L’origine de la pomme de terre AOP

La production de pommes de terre sur l'île de Ré a été dans un premier temps une culture “d'autoconsommation”. L'île de Ré tirait alors essentiellement ses richesses de la culture de la vigne et du sel.

La pomme de terre devient un sujet d'intérêt dans les premières années du XXème siècle, pour pallier le manque de revenus occasionné par la destruction des vignes par le phylloxéra.

En 1906 et 1912, les viticulteurs se sont alors tournés vers la pomme de terre de primeur : le climat tempéré de l'île, la nature des terrains s’y prêtant parfaitement. L’essor de cette culture s’est produit au lendemain de la deuxième guerre.

Aujourd’hui la culture de ce précieux tubercule est l'activité maraîchère principale de l'île de Ré.

Les spécificités de la Primeur AOP Ile de Ré

La pomme de terre de l'île de Ré doit sa notoriété à sa précocité par rapport aux pommes de terre  primeur du continent mais surtout à une chair ferme et délicate et à un goût doux et tendre qui lui est propre. Elle comprend deux variétés précoces : Alcmaria à la chair fondante que l’on trouve sur les marchés dès le mois d’Avril et Charlotte à la chair jaune, disponible de mi-mai à fin juin. Fragile, cette pomme de terre doit être conservée à l’abri de la lumière pour que ses qualités gustatives perdurent et consommée dans les neuf jours qui suivent la date de son conditionnement.

Un savoir-faire rétais

Entre Ars en Ré et Saint Martin de Ré, la coopérative regroupant 22 producteurs s’active avec rigueur pour cultiver le précieux tubercule sur 120 hectares plantés. Près de 2000 tonnes de pommes de terre sont produites par an, soit environ 2% de la production française de pommes de terre primeurs.

Déguster la Pomme de terre AOP de l’ile de Ré

Pendant votre séjour sur l’Ile de Ré, vous ne pourrez pas les manquer sur les étales des marchés et à la coopérative du Bois Plage !

La saison est courte, il faut en profiter. Ne cherchez pas à les conserver plus d’une semaine. Mieux vaut les acheter au gré de vos envies !

Elles sont ravissantes, bien pelotonnées dans leur caissette en bois bleue qui les protège des chocs. La Rolls-Roy des pommes de terre, avec sa saveur unique, un goût de mer et de noisette, légèrement sucrée demande à être cuisinée en toute simplicité pour profiter au maximum de son goût. Cuite à la vapeur ou rissolée accompagnée d'un peu de beurre salé, d’une poite de fleur de sel de l’ile de Ré et d' herbes fraîches ( thym frais, ciboulette, coriandre ou marjolaine) est la meilleure façon de la consommer. Elle accompagne bien les poissons et viandes grillées, les rôtis, ou les salades composées.

Bonne dégustation !