-A +A

En Charente-Maritime

Découvrez l'île de Ré mais pas seulement... La Charente-Maritime regorge de fabuleux trésors ! 

La Charente-Maritime s’étire en longueur sur 6864 km2. Elle est limitrophe à cinq départements.

Sa façade atlantique fait rêver : 463 km de littoral, dont 230 km sur les seules îles. L’île d’Oléron, l’île de Ré, l’île d’Aix face à Fort Boyard, et l’île Madame contribuent à son charme.

L’intérieur des terres est tout aussi attrayant. C’est le pays des vignes, accrochées sur les collines, dont on fait le Pineau Charentais et le Cognac. Ses 3 fleuves qui la traversent, la Charente, la Seudre, la Sèvre Niortaise et ses 17 rivières, participent à sa verdoyance et à sa tradition agricole. L’estuaire de la Seudre est le plus grand estuaire sauvage de France. La Rochelle, Rochefort, Saintes, et Royan sont les villes les plus importantes.

En Charente-Maritime le climat est doux en hiver avec un fort taux d’ensoleillement, grâce aux influences de l’océan. Elle est le premier département touristique du littoral atlantique français, et l’un des plus prisés des Français.

Au dernier recensement, le département compte 633 417 habitants. La Charente-Maritime fait partie de la région Nouvelle-Aquitaine.

Les sites incontournables de La Charente-Maritime

La Charente-Maritime sauvegarde et met en valeur son patrimoine.

Le médiatique Fort Boyard, au large de l’île d’Aix, a été envisagé par Vauban au 17e siècle pour protéger le grand arsenal de Rochefort, mais réellement terminé au cours du XIXème siècle. Monsieur de Vauban, ingénieur, urbaniste, architecte militaire du Roi, a laissé ses traces. Les fortifications qu’il a conçues pour les îles de Charente-Maritime et sur le littoral, racontent un pan majeur de notre histoire de France. Vauban était-il un génie ?

Brouage, village fortifié au cœur du marais, à 6 km de Marennes, était jadis un port pour le commerce du sel.

La Corderie royale de Rochefort est classée monument historique. Ici étaient fabriqués les cordages des navires du Roi. C’est aussi là qu’il y a 20 ans, l'Association Hermione-La Fayette s'est lancée dans une formidable aventure pour reconstruire la frégate Hermione. Ce navire avait permis à La Fayette, en 1780, de rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance. La nouvelle Hermione est splendide, combien de kilomètres de filins, de cordages, comporte-t-elle ? 

D’autres sites méritent vraiment le détour. Ils enchantent petits et grands.

Aquarium

L’aquarium de La Rochelle vous invite à voyager aux cœurs des océans, vous y découvrirez plus de 12 000 animaux marins, une biodiversité incroyable et la vie marine n’aura plus de secret pour vous. Il s’agit de l’un des plus grands aquariums privés d’Europe et constitue est un véritable musée vivant qui confère un outil très précieux d’observation de la faune et flore marine. Il permettre d’apprendre et de mieux comprendre ce qu’est l’océan mais surtout la notion de biodiversité.

Zoo La Palmyre

La Palmyre est située dans la presqu’île d’Arvert, entre Royan et l’île d’Oléron. Sur 18 hectares de pinède, le parc est aménagé en jardin paysager. Le visiteur peut observer 1600 animaux de 115 espèces : primates, oiseaux, carnivores, mammifères, reptiles. Chaque année 200 à 250 naissances sont enregistrées. Le zoo La Palmyre adhère à de nombreux programmes de sauvegarde d'espèces menacées. Il joue un rôle important dans la réintroduction dans leur milieu naturel et il met l’accent sur l’amélioration constante de la qualité de vie des animaux. Fondé en 1966, il est un des sites les plus visités de la Charente-Maritime.

Paléosite

Homme de Néandertal taillait le silex pour allumer le feu. A 15 km de Saintes, dans un parc de 10 hectares, le Paléosite est une étonnante immersion au cœur de la préhistoire. Le site a été créé avec le soutien de scientifiques de renommée internationale et des plus grands spécialistes mondiaux de l’Homme de Néandertal. Un espace muséographique, des animations participatives et ludiques et des expositions, font remonter les visiteurs dans le temps, sur les traces de cet homme, qui dit-on est notre ancêtre. A 2 minutes de marche du Paléosite un squelette néandertalien, surnommée Pierrette, a été découvert il y a quelques années. Le site archéologique La Roche à Pierrot est toujours fouillé, en été il se visite avec guide.

Cité de l’huître

Le métier d’ostréiculteur se découvre à la Cité de l’huître, à Marennes, entre marais et cabanes ostréicoles. Ce site a pour vocation de faire rencontrer le public et les professionnels. Les visiteurs peuvent poser nombre de questions sur la vie et les mœurs de ce délicieux coquillage bourré de vitamines qui fait la fierté de la Charente-Maritime. Visite de la cabane où les huîtres de claires sont affinées, démonstrations de cuisine, animations ludiques et pédagogiques, il y a là de quoi passer un bon moment en famille. Les écaillers vous apprendront aussi à ouvrir les huîtres, ça peut être utile…

Musée Maritime de La Rochelle

A deux pas du vieux port, dans le Bassin des Chalutiers, une flotte unique en France est à découvrir. Le Musée Maritime de la Rochelle a rassemblé, restaure et entretient une flotte patrimoniale de huit navires, avec le soutien de la ville. Etonnements garantis. Le France 1, frégate météorologique. L’Angoumois, chalutier pêche-arrière. Le Saint Gilles, remorqueur de haute mer. Joshua, le ketch mythique de Bernard Moitessier. Canot major et canot des sauveteurs en mer. Manuel Joël, dernier témoin des chalutiers de pêche. Drague à vapeur. Certains de ces bateaux se visitent. Des expositions, et des animations pour les enfants sont organisées. Un restaurant est même ouvert sur le pont du France 1.

Le Muséum d’histoire naturelle de La Rochelle

A Saintes, l’abbaye aux Dames est un joyau de l’architecture romane. Les dimensions de ce bâtiment du 12e siècle sont imposantes. Après une importante restauration, un centre culturel a été créé. Véritable ville dans la ville, l’abbaye est Cité musicale. Chaque été, le Festival de Saintes, musique classique, y prend place. Jadis l’abbaye abritait entre 60 et 80 moniales. Aujourd’hui, les cellules ont été reconverties en chambres, qu’il est possible de louer pour une ou plusieurs nuits.

Deux sites patrimoniaux pour s’imprégner du passé de la Charente-Maritime

L’Abbaye aux Dames

A Saintes, l’abbaye aux Dames est un joyau de l’architecture romane. Les dimensions de ce bâtiment du 12e siècle sont imposantes. Après une importante restauration, un centre culturel a été créé. Véritable ville dans la ville, l’abbaye est Cité musicale. Chaque été, le Festival de Saintes, musique classique, y prend place. Jadis l’abbaye abritait entre 60 et 80 moniales. Aujourd’hui, les cellules ont été reconverties en chambres, qu’il est possible de louer pour une ou plusieurs nuits.

l’Hôpital des Pèlerins

Dans la cité médiévale de Pons, l’Hôpital des Pèlerins est un ancien hospice. Erigé au 12e siècle, il servait d’étape aux pèlerins en route pour Saint-Jacques de Compostelle. Le porche voûté porte encore des graffitis, et de nombreuses sculptures ornent les portails. Les nécessiteux et les malades venaient aussi trouver assistance, on y abandonnait les enfants à l’entrée sous le porche Inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de Compostelle, il est l’un des plus anciens ensembles hospitaliers d’Europe a avoir été conservé. La bâtisse et les vestiges de l’église prieurale se visitent pour découvrir l’histoire du pèlerinage et de l’hospitalité d’autrefois. Le cadre se fête aussi à des manifestations culturelles. Le jardin médicinal était jadis la pharmacie de l’hôpital. Aujourd’hui 130 espèces y sont plantées. De quoi plaire aux amateurs d’aromatiques, pour préparer remèdes, tisanes et onguents, et pour relever les petits plats cuisinés maison.