-A +A

Culture et patrimoine aux Portes

Tout au bout de l’Île de Ré, le village
des Portes-en-Ré dévoile sa singularité

Jadis, l’îlot a été rattaché à l’île d’Ars par des apports d’argile et de sable. Les travaux des hommes ont fait le village que nous connaissons aujourd’hui. Le cadre est naturel, préservé et sauvage. Le sel est dans les gênes des Portes-en-Ré. Au XVIIème siècle, les bateaux chargés partaient du vieux port. Le sel était stocké dans l’ancien hangar recouvert de bardeaux noirs. Avec le développement de la navigation, en 1870 il fallut construire un phare dans la forêt de Trousse-Chemise. La maison de la dune servait autrefois d’habitation au forestier en charge des plantations de la forêt du Lizay. L’ancienne petite gare raconte le « tortillard » qui desservait les communes depuis l’entrée de l’île. Les Portes-en-Ré, terminus ! Et les nombreux puits, récemment restaurés, constituent un beau de patrimoine à découvrir.