Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Les Vins de l’île de Ré

Apéritifs, vins de table ou spiritueux

Partez à la découverte du vignoble rétais lors de votre séjour sur l’Ile de Ré.

 

Des conditions géologiques et climatiques privilégiées.

Une tradition ancestrale de respect de la nature.

Un savoir-faire exigeant associé à une touche d’innovation.

Voilà le secret des vins de l’Ile de Ré pour exprimer toute l’intensité de ses terroirs.

Puissants, intenses, frais, secs, effervescents…une palette de sensations incomparable... Il y en pour tous les gouts !

 

 

L’histoire du vignoble rétais

Bien que probablement cultivée sur l’ile de Ré au temps de Romains, la vigne y est abandonnée avec les invasions normandes qui provoquent le départ de la quasi-totalité de la population de l’ile.

L’activité reprend au XIIème siècle avec l’arrivée des moines cisterciens de l’Abbaye des Châteliers à la Flotte. Les moines entreprennent le défrichement de la forêt primitive qui recouvre une grande partie de l’ile de Ré et plantent les vignobles qui s’étendent rapidement sur la presque totalité des terres cultivables. La vigne devient l’activité économique insulaire presque exclusive et couvre en 1880 plus de 60% du territoire rétais bien que le vin soit principalement destiné à la distillation et à la production d’eaux de vie exportées dans les pays nordiques par les Flamands installés sur l’Ile. Les nombreuses maladies qui dévastent le vignoble au XIXème siècle et l’émigration de la population due aux guerres et à la crise économique contribuent au déclin de la viticulture.

Cave coopérative Unire île de RéEn 1890, les agriculteurs de l'Ile de Ré se sont regroupés en Syndicat afin de gérer leurs achats. Ce syndicat est aujourd'hui devenu la coopérative d'approvisionnement. En 1933, fut crée la coopérative maraîchère, suivie en 1936 par la coopérative salicole et en 1950 par la coopérative vinicole.

La fusion de ces différentes coopératives est intervenue en 1966 et elle est aujourd'hui connue sous le nom d'UNIRE. En 1951, les vignerons rétais commencent à se réorganiser et à enrayer la crise avec la naissance de la Cave Coopérative viticole au Bois Plage. La diversification des cépages, l’amélioration de la qualité et le remembrement des terres permettent une reprise de l’activité.

Aujourd’hui, la production annuelle moyenne de l'Ile de Ré est d'environ 90000 hectolitres de vin. L'Ile de Ré faisant partie de la région délimitée " Cognac ", 40000 hectolitres sont distillés, et 3000 hectolitres servent à la fabrication du Pineau Ilrhéa. 10000 hectolitres servent à l'élaboration des vins blanc, rosé et rouge.

 

Le travail de la vigne : tout un savoir-faire !

Les vignobles font partie intégrante des paysages de l’Ile de Ré. La viticulture témoigne de l’enracinement des hommes sur ces terres. Ici, les vignobles sont riches en terres calcaires ou argilo-calcaires, recouverts de sable éolien et nourris d’alluvions marines pour donner des cépages aux saveurs typiques. La force, la richesse et la spécificité de leur territoire permettent aux vignerons de l’ile de Ré de proposer une gamme de vins Charentais qui remporte un franc succès auprès des consommateurs et des visiteurs en quête de saveurs locales.

la vigne sur l'île de RéTout au long de l'année, le vigneron alterne travaux de la vigne et de la cave. Le métier est dur, physique (charges lourdes et posture de travail courbée), assujetti aux conditions climatiques et aux caprices de la nature. Attentif et patient, il oriente sans infléchir ce que le terroir lui offre. Si la vinification permet à chaque cuvée d'exprimer tout son potentiel, c'est toujours au pied des ceps que naissant les vins.

L’Ile de Ré compte 650 hectares de cultures viticoles, où l’on produit des vins blancs, rosés, rouges, et du mousseux, sur le terroir du Pineau des Charentes et du Cognac. Les huit cépages différents (ugni-blanc, colombard, chardonnay, sauvignon pour les blancs et merlot, cabernet franc, sauvignon et tannât pour les rouges) exploités sur six-cent hectares de vignes défendent dignement l’identité et l’âme de l’île, participent au maintien du paysage et du terroir.

 

Les spécialités de l’Ile de Ré

vin de l'île de RéPour accompagner vos repas et votre pêche :

- Soif d’Evasion, Vin de Pays Charentais, blanc, rosé ou rouge.

- Le Royal, Vin Blanc de Pays Charentais.

- Rosé des Dunes, Vin Rosé de Pays Charentais. Les ventes de rosé représentent aujourd'hui la moitié des bouteilles vendues à la coopérative viticole du Bois-Plage. Elles ont déjà augmenté cette année de 3% par rapport à l'an passé.

La gamme Voile, créée en 1980, se compose également d’un vin rouge, le Petit Sergent et d’un vin blanc, le Royal. La gamme Soif d’Evasion, plus récente, propose des vins rouges, rosés et blancs de haute qualité. Certains vins millésimés comme le Gouverneur ou l’Ultimium sont élevés en fûts de chêne, d’autres comme le Trousse Chemise blanc ou rosé sont produits selon la méthode champenoise. Plusieurs vins ont reçu des distinctions ; le Guide Gilbert & Gaillard des Vins a attribué une note de 80/100 au Rosé des Dunes et intégré le Trousse Chemise parmi sa sélection 2007 ; le Royal a notamment été récompensé par une étoile au Guide Hachette des Vins 2008.

Pour découvrir toute la gamme des vins de l’Ile de Ré, consulter le site de la Cave Coopérative des Vignerons : www.vente-vins-en-ligne.com

 

Une viticulture respectueuse

Sur Ré, le respect de la nature est ancré dans la tradition. Ainsi, la viticulture bio s'est largement développée dans le vignoble rétais et en constitue aujourd'hui un atout indéniable. La coopérative permet de porter des projets que les vignerons ne pourraient pas soutenir individuellement, comme la reconversion bio avec la mise en place de la « confusion sexuelle » (méthode qui consiste à déposer au printemps des capsules de phéromones au pied des ceps pour leurrer les papillons dévastateurs et empêcher ainsi leur reproduction) grâce à laquelle depuis cinq ans la presque totalité des vignes est traitée sans insecticides .

Grâce à la pugnacité des représentants de la coopérative et du dévouement de François Guilbaud, œnologue et Maître de Chai, et Etienne Blanchon, son successeur en 2017 intransigeants sur la sélection des cépages, les produits montent en gamme d’année en année fruit d’un travail qui commence dès le traitement et la culture de la vigne. François Guilbaud précise toutefois que « la distillerie reste le cœur de métier et représente 50% de la production, l’autre moitié donnant chaque année deux millions de bouteilles vendues, principalement en rosé ». Le modèle économique de la coopérative dirigée aujourd’hui par Christophe Barthère sous la présidence de Jean-Jacques Enet est performant et soutient une politique de limitation de la rentabilité au profit de la qualité. Le gros des ventes, réalisé sur l’Ile de Ré permet d’éviter des frais d’expédition et les conséquences environnementales liées au transport.

 

Œnotourisme sur l’Ile de Ré

L’Ile de Ré vous invite à découvrir ses vignobles, ses vignerons et ses vins durant vos vacances. Au cours d’une balade, allez à la rencontre des vignerons passionnés par leur métier et partez à la découverte des cépages en dégustant les vins aux saveurs de l’île en faisant une halte à la cave coopérative.oenotourisme île de Ré

Idéalement placée sur la route menant de Sainte-Marie de Ré au Bois-plage, elle constitue une halte agréable et instructive pour visiter la distillerie et ainsi en apprendre davantage sur l'élaboration des vins de pays, pineaux et cognacs. La visite est gratuite et permet à chacun de découvrir les chais de vieillissement avant de participer à une dégustation. On y vient pour dénicher des vins de cépages comme le " Soif d'Evasion ", idéal sur des fruits de mer, mais aussi des vins d'assemblage comme le Rosé des Dunes, qui accompagnera vos grillades. Ne ratez pas les pineaux, blancs ou rosés, et les cognacs.

 

Bienvenue sur l’Ile de Ré et à votre santé…avec modération !

 

Tout savoir sur la cave coopérative, la vente, les visites, cliquez ici

Agenda

Tout l'agenda