-A +A

L’Ile de Ré et la Vélodyssée

L’Ile de Ré aux portes de la Vélodyssée

La Vélodyssée est le nom donné à l’exceptionnelle véloroute qui longe l’atlantique de la Bretagne aux Pays Basque. Elle traverse une partie du département du Finistère, du Morbihan, de la Loire Atlantique, de la Vendée, de notre chère Charente-Maritime, continue en Gironde, longe les Landes puis les Pyrénées Atlantiques. La Vélodyssée s’étend sur 1 200 km de pistes cyclables et voies vertes principalement bordées par l’océan Atlantique.

La Vélodyssée en Charente-Maritime commence au Nord par le passage du Pont du Brault, frontière avec la Vendée le long de la Sèvre Niortaise. Ce premier tronçon charentais de la véloroute est une véritable étape nature longeant dans un premier temps l’estuaire de la Sèvre Niortaise puis le canal de Marans à La Rochelle.

Arrivé à La Rochelle, une étape est envisageable ! La Rochelle et ses maisons à colombages, ses rues à arcades, ses tours médiévales, son marché, son vieux port et celui des minimes, ses musées, son aquarium, ses salles de spectacles et concerts, ses animations comme le Grand Pavois ou les Francofolies... font de cette capitale départementale, une cité où il fait bon vivre.

Puis la Vélodyssée vous mène directement vers Châtelaillon, Fouras, Rochefort, Marennes, Royan, mais avant de continuer vers le Sud du département, il semble incontournable de faire un tour à l’Ile de Ré. La Rochelle et l’Ile de Ré sont reliées par d’excellente pistes cyclables. Il faut compter moins de 20 minutes pour rallier le pont de l’île de Ré à partir du centre-ville rochelais.  Le pont dispose également d’une voie à double sens réservée aux vélos et bien entendu le passage est gratuit et complètement séparé de la circulation automobile.

Lorsqu’on arrive à l’île de Ré par les pistes cyclables, on est tout de suite envahi par un sentiment de bien-être, l’envie de parcourir les 110 kilomètres de pistes à travers marais, forêts et réserves naturelles… Une diversité de paysages s’offre à vous, des landes sauvages aux marais salants, des bois de pins menant aux plages, puis les charmants villages « SO » rétais. Longue de 30 km, sans relief, l’île est un véritable paradis pour les cyclistes que ce soit en loisir ou en sportif !